Les effets du coaching d’affaires à long terme

Par Sébastien Hénault

Les effets du coaching d’affaires se font rapidement sentir quand on choisit de s’y mettre. Et le fait est qu’à long terme, c’est exponentiel.

Je vous demande donc : si vous pouviez devenir un meilleur entrepreneur tous les jours, et ce, de façon exponentielle, auriez-vous la curiosité de connaitre la marche à suivre? De mon point de vue, ce n’est pas bien compliqué, mais ça demande certains éléments essentiels.

Les éléments essentiels d’un coaching d’affaires aux effets exponentiels

Quels sont donc ces éléments essentiels qui maximisent les effets d’un coaching d’affaires? Vous pouvez arrêter de lire maintenant si vous n’avez aucun intérêt à améliorer ces éléments :

  • La responsabilité
  • L’action
  • La rigueur 

Ou vous pouvez continuer de lire pour découvrir comment le coaching d’affaires me permet d’évoluer exponentiellement tous les jours en tant qu’humain et entrepreneur grâce à ces éléments essentiels. Travailler en équipe, c’est payant.

La responsabilité

La responsabilité est le premier élément essentiel dont je veux vous parler. Le jour 1, quand j’ai commencé à travailler avec ma coach d’affaires, Marie-Josée Robert, je visais essentiellement des objectifs rapides, à court terme, et axés sur « avoir » du succès, de la richesse, de la liberté, etc. Vous pensez à la même chose quand vous réfléchissez à la façon dont un coach d’affaires pourrait vous soutenir dans vos objectifs? C’est normal et ne vous jugez pas trop vite. Pour ma part, ce n’est que plus tard, après quelques mois de coaching, que les objectifs se sont approfondis.

J’ai commencé à me poser les questions essentielles qui m’ont permis d’avoir le succès, la richesse, la liberté. Je me suis demandé « qui j’allais être, pour atteindre mes objectifs ». J’ai donc commencé à me poser les « vraies » questions qui me permettent de réellement évoluer. Depuis, 90 à 95 % de mes coachings tournent autour d’objectifs en lien avec « qui je dois être » pour atteindre mes buts. Et cette question est une excellente façon de résumer l’élément de la responsabilité.

Le lien entre la responsabilité et le coaching d’affaires est le suivant : le coach certifié est formé et entrainé sur la responsabilisation. Il sait comment nous questionner, comment nous amener à faire des distinctions qui nous font voir nos défis, nos buts et nos objectifs autrement. Et en nous questionnant ainsi, nos objectifs sont en accord avec qui nous sommes vraiment.

Quoi de plus frustrant que d’atteindre un objectif et de réaliser ensuite que ce n’est pas vraiment ce que nous voulions? J’ai souvent atteint des objectifs financiers dans mon parcours (sans me sentir libre), alors que ce que je voulais vraiment, c’est d’être libre.

Autre exemple de questionnement fondamental que la plupart des gens se posent : l’équilibre entre profiter de la vie maintenant ou travailleur dur pour plus tard… Et si on se créait un futur tout en profitant de la vie? C’est le type de sujet que j’aborde en coaching avec Marie-Josée.

L’action

Être dans l’action, c’est aussi essentiel. Connaissez-vous le principe des 4 P (PPPP)? Je vous invite à bien retenir ceci : Plus Petit Pas Possible. Ce n’est pas de faire de grandes actions une fois de temps en temps qui nous permettent de bien avancer, mais plutôt d’en faire plusieurs petites. Il s’agit de prendre chacune et de les décortiquer en plus petites actions. Et d’être constant.

Quand j’ai commencé le coaching d’affaires, j’étais souvent frustré de ne pas avoir accompli toutes les actions que j’avais listées. J’ai réalisé que le sentiment d’accomplissement avait un grand impact sur ma motivation. Alors quand Marie-Josée m’a amené à décortiquer mes objectifs en plus petites étapes, j’y ai premièrement vécu beaucoup plus de plaisir. J’ai aussi mieux avancé vers mon objectif. L’expression « un éléphant se mange une bouchée à la fois » prend tout son sens avec ce principe des 4 P.

Un coach d’affaires formé et entrainé comme l’est Marie-Josée Robert sait très bien, au moyen de ses compétences et de son expérience, nous soutenir dans l’établissement de nos actions et nous mettre au défi quand c’est nécessaire. Marie-Josée voit clair. Elle a souvent cerné les fois où je « jouais petit »; je me fixais des objectifs et j’établissais des actions trop faciles, qui ne représentaient pas de réels défis pour moi. Elle clarifie bien également le caractère de précision et de planification de mes actions en me posant des questions comme « quand et à quelle heure vas-tu faire ceci ou cela », ou encore « tes objectifs sont-ils SMART? », etc.

Bref, le soutien d’un coach d’affaires pour établir et suivre nos actions permet entre autres de réduire l’espace qu’on se donne pour tricher ou procrastiner. On est humain, ça nous arrive tous, mais je vous garantis que ça arrive moins souvent avec du soutien en coaching ?.

Je vous disais en introduction que notre évolution se fait de façon exponentielle avec du coaching. Le fait d’établir nos actions et d’en faire le suivi avec un coach plutôt qu’uniquement par soi-même est un bon exemple d’élément qui nous permet de mieux progresser.

La rigueur

C’est ici, avec la rigueur, que se positionne essentiellement l’effet à long terme du coaching d’affaires. Je vous présente un tableau d’indice boursier pour que vous puissiez bien saisir le message que je veux vous transmettre à propos de la rigueur.

Comparaison des effets du coaching d'affaires à long terme avec un indice boursier

L’effet du coaching est un peu comme l’indice boursier. Si vous le regardez de très près (court terme), vous y verrez des variations avec des hauts et des bas. Si vous changez votre perspective et que vous observez l’effet sur plusieurs mois, plusieurs années, vous verrez que l’entrepreneur et l’humain que vous êtes progressent exponentiellement vers le haut.

Quand j’ai commencé avec Marie-Josée Robert en 2014, j’étais un entrepreneur qui travaillait en solo. J’arrivais à peine à prendre une semaine de vacances. Aujourd’hui, quand je regarde tout le chemin parcouru et la rigueur avec laquelle je me suis engagé dans le coaching, je réalise à quel point le fait qu’on me soutienne à être rigoureux a été payant pour ma progression. De solopreneur, mon entreprise a grandi et s’est multipliée par 10 depuis le début de L’Organisateur inc. Ma liberté et mon temps de vacances ont aussi été multipliés par 10 ?.

Être rigoureux veut dire entre autres être patient avec les résultats, être constant avec les actions, continuer de faire ce qui va bien et qui nous fait avancer, et être ouvert aux infinies possibilités d’améliorations dans lesquelles on peut continuer de s’entrainer pour évoluer.

Atteindre des sommets.

Je termine en vous disant ceci : si les athlètes olympiques ont besoin de leur entraineur pour se rendre au sommet, les entrepreneurs ont besoin d’un coach pour mieux progresser et atteindre eux aussi des sommets ?.

 

Sébastien Hénault, B.A.A.
L’Organisateur inc.

Vous aimeriez en savoir davantage sur les formations et la différence qu’elles peuvent faire dans votre entreprise?

Travailler en équipe, c’est payant.

Est-ce que vous travaillez seul ou en équipe? Le coaching, c’est à propos de faire mieux. Ce n’est pas à propos de faire plus.

Démarrer une entreprise avec le soutien d’un coach d’affaires.

Souvent, les entrepreneurs en démarrage travaillent fort et s’investissent beaucoup. Ils se disent : « c’est ça être entrepreneur, c’est tough, il faut travailler fort pour accomplir de grandes choses ». Mais savez-vous quoi? Souvent, on travaille fort, mais on travaille mal.

Le but du coaching, c’est toujours de faire mieux. Je vous pose donc la question. Avez-vous une personne à vos côtés, un coéquipier d’expérience, ou un coach, qui est là spécifiquement pour vous soutenir? Dans votre démarrage d’entreprise ou votre croissance, pouvez-vous compter sur quelqu’un qui a un œil différent, qui a l’avantage de poser un autre regard sur votre entreprise?

Comment pourriez-vous faire mieux?

Cette personne devrait vous amener à vous questionner à savoir comment vous pourriez faire mieux, et non faire plus. Parce qu’après un moment à en faire toujours plus, vous arriverez à votre maximum. Et ce, avec toutes les conséquences que ça implique. C’est une réalité. C’est humainement impossible de rouler toujours à 120 %. Et puis d’ailleurs, personne ne peut être performant dans ces conditions. Vous consacrez 60 heures par semaine à votre entreprise? Dites-vous que vous pourriez faire tout autant en 40 heures si vous vous posiez les bonnes questions.

Le coaching est justement un travail d’équipe. Entre vous et le coach d’affaires, avec son œil extérieur, son expérience en entrepreneuriat et son expertise, une équipe se forme. Ensemble, le but est de travailler à faire mieux dans votre entreprise. Pour y arriver, vous devez vous poser les bonnes questions et bien vous entourer.

Gérer efficacement une croissance d’entreprise, dans le plaisir.

En période de croissance d’entreprise, c’est le même principe. Certains entrepreneurs qui vivent une forte croissance se rendent à leur maximum. « J’ai une semaine de fou. » « Je suis débordé. » « Je n’y arrive plus. » Autrement dit, ils ne sont plus capables de supporter la croissance. Mais bien souvent, c’est tout simplement parce qu’ils veulent tout contrôler, tout faire eux-mêmes. Ils pensent qu’ils sont les seuls à pouvoir faire ce qu’ils font.

Travaillez-vous en équipe?

Si votre entreprise s’apprête à vivre une croissance, votre coach vous parlera de déléguer. Et déléguer ne veut pas dire « se débarrasser ». Mais bien déléguer de façon puissante, donc de confier certaines tâches. Ce qui implique de former des employés, ou même des sous-traitants, pour que vous ne soyez plus la seule personne à être capable de faire ce que vous faites.

J’entends régulièrement des entrepreneurs dire que c’est bien plus facile si ce sont eux qui le font, que ce sera plus rapide que s’ils délèguent. Oui, c’est vrai qu’il y a une zone tampon. C’est vrai que de déléguer, ça prend plus de temps au départ. Mais si vous êtes dans une période de croissance et que vous ne développez pas l’habileté de déléguer, vous n’aimerez pas la croissance que vous vivrez. Prenez le temps de bien déléguer et de construire une équipe autour de vous. C’est faux de croire que vous êtes bon dans tout. Ou le meilleur dans tout. C’est impossible.

Utilisez votre leadership.

On en a parlé dans un précédent article. Être un leader, ça s’apprend. Et un leader se connaît bien et reconnaît ses forces et ses défis. Pour pallier ses défis, ses faiblesses, il sait s’entourer de personnes extraordinaires pour les combler. Des personnes pour qui justement ces faiblesses sont leurs forces. C’est ça, travailler en équipe. Chaque membre de l’entreprise contribue et mise sur ses forces.

Je le vois bien qu’un des gros défis des entreprises en croissance est le fait de devoir déléguer. Il y a alors beaucoup de contrôle, de microgestion de la part des entrepreneurs. C’est dans ces cas qu’ils n’arrivent pas à supporter la croissance. Et à un moment donné, ils n’ont même plus envie de continuer.

Je vous le dis, allez-y, travaillez en équipe. Arrêtez de travailler seul. C’est le message que je voulais passer dans cet article.

D’ailleurs, j’ai publié un livre en 2017 : Entrepreneur, une histoire d’équipe. Parce que c’est en équipe qu’on se donne de la puissance. C’est en équipe qu’on va plus loin. Comme un bon vieux proverbe africain le dit si bien : seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Si vous voulez amener votre entreprise plus loin, ayez une équipe extraordinaire autour de vous.

 

Vous aimeriez en savoir davantage sur les formations et la différence qu’elles peuvent faire dans votre entreprise?

Pin It on Pinterest